Don't miss
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Quelle voie de salut

pour les agences de voyages ?

L’open sky qui a été mise en place à l’origine par les Etats-Unis sous Jimmy Carter en 1978, avec le Deregulation Act ; a entraîné une guerre sans merci entre les compagnies aériennes et les contraints à améliorer leur productivité de 60 % au cours de ces dix dernières années par la création notamment de filiales à bas prix. Ce nouveau modèle économique aérien qui s’appuie la distribution classique mais surtout par internet avec un service minimum à tous les niveaux des prestations. Depuis les agences de voyages marocaines continue à payer un lourd tribu avec à la clé la commission Zéro, le BSP, l’arrivée en masse des low cost sur les principales destinations touristiques marocaines comme Marrakech….. cette mutation profonde du métier d’agent de voyages est vécue dans le silence et la douleur. Car elles sont par dizaine à mettre la clef sous le paillasson chaque année et les discours et initiatives syndicales et politiques n’y changeront rien. Pour éviter cette impasse, une seule solution : repenser les méthodes de travail et rationaliser les coûts salariaux grâce à une exécution informatique des fonctions les plus simples. L’avenir pour les agences de voyages avec le scénario plus probable consiste pour plus des deux tiers des enseignes d’agences de voyages marocaines à se regrouper ou disparaître à moyen terme. Les survivantes traiteront une partie de leurs opérations via les réseaux, sans aucune intervention humaine. Elles s’approprieront la clientèle des agences disparues. Et à cet effet ,les associations professionnelles régionales et nationales- avec la concours du ministère de la tutelle – doivent mettre en place une stratégie de formation aux NTIC , à l’e- commerce pour amortir quelque peu le choc à venir chez nous ….ailleurs il a déjà fait des ravages.

Les voyagistes de Marrakech

se mobilisent pour mieux résister

l’ARAVM l’Association Régionale des Agences de Voyages de Marrakech sous la Présidence de
M. Chafai s’est réunie pendant le mois de Janvier , pour discuter de l’action corporative et des différentes préoccupations de l’agent de voyage Marrakchi qui peine à supporter le marasme actuel. Aujourd’hui, une chose est certaine l’ARAVM se trouve en manque de ressources financières par manque de paiement des cotisations de ses adhérents pour réussir son programme d’activités. Comme l’exige la loi, chaque agence est tenue de se conformer aux statuts légiférant l’association régionale, pour exercer son métier dans la légitimité et en respect des lois en vigueur.
Aujourd’hui, sur l’ensemble des agences membres de l’ARAVM seulement 83 agences sont à jour de leurs cotisations sur prés de 143.

Le comeback à l’AVC

d’Othmane Chérif Alami

Sur fond de crise identitaire, l’Assemblée Générale Elective de l’AVC a, eu lieu dans une ambiance très tendue et sans grande conviction de la part des participants. En candidat unique Othmane Chérif Alami s’est payé le luxe de la présidence d’une association casablancaise vidée par les luttes intestinales d’une vieille garde qui s’accroche encore au pouvoir. En effet depuis plusieurs années l’AVC
souffre d’un manque de leadership chronique et les membres des précédents bureaux se sont coupés de la grande majorité des agences de la place.

Le tourisme intérieur

relooking de kounouz Biladi

A chaque crise du tourisme international, le tourisme intérieur est sollicité dans le discours des responsables du tourisme ainsi lors d’une rencontre à Casablanca, entre la CNT et l’ONMT les bonnes questions ont été évoquée . Le tour de table réunissait, entre autres, les voyagistes et les hôteliers qui, à tour de rôle, ont exposé leur vision de la stratégie adoptée dans la promotion et la «vente» du tourisme intérieur.
Parmi les questions soulevées figure le classicisme du portail dédié au tourisme intérieur « Kounouz Biladi » qui, selon certains, manque de tonus.
Toutes les parties ont opté pour l’urgence de mette en ligne un nouveau site qui soit plus dynamique et complet, une sorte de mini-booking comportant les offres combinées des agences de voyages et des établissements hôteliers inscrits. L’opération de gestion du site sera confiée à la CNT.
De son côté, l’ONMT se donne le temps de réfléchir à une autre appellation en lieu et place de « kounouz Biladi », parce qu’elle évoque chez les touristes nationaux des souvenirs pas nécessairement agréables

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Poster Un commentaire en tant qu'invite *

Translate »